Les vacances à l’île Maurice

Les vacances à l’île Maurice

Publié le : 28 août 20236 mins de lecture

Si vous avez envie d’un dépaysement total, un périple à l’île Maurice s’impose. Cet endroit, que l’on réduit souvent à ses grandes plages paradisiaques, offre bien d’autres possibilités de découvertes culturelles, culinaires, ainsi que des paysages divers à couper le souffle. 

Un peu d’histoire 

Deux éruptions volcaniques consécutives ont fait sortir de la mer cette île, entourée de nombreuses autres. C’est au 10è siècle, que des marins arabes ont fait sa découverte. L’histoire dit qu’à cette époque, elle servait surtout de cachettes aux nombreux trésors accumulés. 

A la fin du 15e siècle, les portugais profitent du traité de Tordesillas pour, à leur tour, s’accaparer l’île et profiter de ses richesses. Puis, ce sont les hollandais qui commencent à coloniser cet espace. 

En 1715, changement de nom, suite à son rattachement à la France. Elle devient l’Isle de France. Son réel développement commence à cette époque et une certaine prospérité se met en place. 

Cependant, les anglais prirent possession des lieux dans les années 1810 et développèrent entre autres l’industrie sucrière, jusqu’à l’indépendance de l’île en 1968. 

Toutes ces conquêtes successives ont forgé l’île Maurice, qu’elles soient culturelles, religieuses, culinaires ou architecturales. 

Les découvertes architecturales incontournables 

Bien sûr, il sera bien difficile de ne pas résister aux plages de l’île. Mais, après un bon bain, laissez vous entraîner à l’intérieur des terres. Les pépites architecturales y sont nombreuses. Vous rencontrerez moulins et fours, qui servaient à raffiner le sucre. Au centre-ville, ils restent encore de petites maisons créoles en bois, construites par les descendants d’esclaves. Elles sont édifiées toutes sur le même modèle, avec un magasin en bas et un appartement au 1er étage. Leurs couleurs variées rendent l’endroit particulier et unique. 

Les colons, quant à eux, vivaient dans de grandes demeures, avec jardins et galerie couverte. Certaines ouvrent leurs portes au public. Conserver ce patrimoine architectural est devenu un véritable défi pour l’île, qui essaye de rénover désormais ces bâtiments. 

Les diversités religieuses 

Les différentes colonisations de l’île ont aussi amené une diversité religieuse importante. Quatre religions se côtoient avec chacune ses spécificités et ses propres célébrations. Les plus répandues sont les religions hindoue et tamoule. Les temples ornés de statues sont réputés pour leurs couleurs très vives. La grande fête annuelle est organisée près du Grand Bassin, lieu sacré. De nombreux temples sont à découvrir. 

La religion musulmane est aussi pratiquée sur l’île. Port-Louis est l’écrin d’une mosquée reconnue pour son architecture, la mosquée Jummah. 

Le christianisme quant à lui, est pratiqué de façon différente qu’en Europe. Certains rites religieux sont en effet instaurés et célébrés dans des églises qu’il ne faut pas manquer de visiter, telle la cathédrale de Saint-Louis à Port-Louis. 

La dernière religion pratiquée est le bouddhisme. Elle est célébrée à l’intérieur de temples somptueux, éparpillés dans l’île. 

La cuisine mauricienne

Largement influencée par les différentes cultures, la cuisine mauricienne est un mélange de saveurs et de couleurs. 

Les touristes ont ainsi le choix entre diverses spécialités, telles que le briani, qui mélange riz et bœuf ou poulet, le mine frit, composé de nouilles chinoises, de légumes et d’ingrédients protéinés. Les plats sont généralement accompagnés d’une sauce à l’ail, au piment ou autres composants qui relèvent le mets. 

Le rougail de poisson est lui aussi un incontournable, tout comme le cari, que l’on retrouve parfois dans des crêpes nommées dholl puri. Le vindaye de poisson, frit dans l’huile est aussi une spécialité, ainsi que le bouillon de crabes. De même, la salade de gâteaux piments fait le bonheur des estomacs affamés. 

La boisson sur l’île Maurice a une signification particulière. En effet, les mauriciens offrent souvent un verre de thé, de café ou d’alcool. Le thé est une institution sur l’île. D’ailleurs, de nombreuses plantations permettent de cultiver ce breuvage. Le café, notamment le café Chamarel, est lui aussi très apprécié. 

Les brasseries et les distilleries de rhum sont aussi très nombreuses et proposent visites et dégustations. 

Décider de partir à l’île Maurice est ainsi le gage de découvertes diverses. Sur l’île, les plus sportifs profiteront des nombreux spots de kitesurf, plongée, marches sous-marines ou pêche au gros. Les personnes friandes de cultures pourront enrichir leurs connaissances et découvrir toutes les particularités de l’île. Quant aux gourmands, de nombreuses spécialités sont à leur disposition. Mais, quelle que soit votre activité favorite, vous profiterez aussi largement de la gentillesse des mauriciens, pour qui l’accueil fait partie intégrante de leur culture.   

Partez à la découverte d’un monde captivant en faisant une croisière dans les Caraïbes
10 choses à voir au Japon

Plan du site